ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

 

        Né du constat: le manque d'organisation du Hadra Ibrahimyya, LE MOUVEMENT CHABABOUL FAYDA DE BAYE MBAYE NIASS "MC" est monté sur les fonds baptismaux pour mettre en place un système de sécurité qui veillera sur l'integrité physique et sur les biens materiels des talibés, à l'occasion des grandes manifestations religieuses du Hadra Ibrahimyya (Gamou Mawlid de Médina Baye, Gamou de Taiba Niassene, Gamou de Dieupeul etc.)

       En effet, le Mouvement Chababoul Fayda est une association de jeunes talibés Baye NIASS, de localités differentes à travers le territoir sénégalais, en Gambie, en Mauritanie et dans le monde entier, s'identifient aux enseignements de Cheikh Al Islam El hadji Ibrahim NIASS en général, et de Baye Mbaye NIASS et de ses frères en particulier sur l'organisation et le fonctionnement du Hadra Ibrahimyya, l'éducation spirituelle (tarbyya) et la connaissance mystique (gnose ou mahrifa) à travers la personne une et universelle, aux comportements humains et des valeurs de l'islam (coran et la sunnah). 

      Les Fils (grands frères) et Petits fils de Cheikh Ibrahim NIASS, ensemble autour du Khalif El hadji DAME Ibrahim NIASS adhérent à l'idée, en donnant tous leur accord de principe, en plus des ecrits de Cheikh Ibrahim sur les Chababs (jeunesse) qui légitiment et perennisent toutes les actions menées ou qui seront menées par le Mouvement Chababoul Fayda Médina Baye Mbaye NIASS "MC".

      Les Mouqadams ou Cheikh,  éducateurs des talibés sont informés que l'ambition du Cheikh , Baye Mbaye NIASS est loin d'une récupération de talibés mais une organisation interne pour défendre les interêts physiques et moraux des Talibés dont le but seul est d' en faire une force capable de gerer les affaires sociales du Hadra Ibrahimyya.

      Les Talibés ou sopés de Mawlana Cheikh Al Islam El hadji Ibrahim NIASS sont invités par Baye Mbaye NIASS à venir massivement adherer au Mouvement Chababoul Fayda, pour qu'ensemble nous relevions tous les grands defis du 21eme siecle qui nous interpelle tous: acces au médias d'Etat comme tout le monde, faire de Médina une plate forme mondiale sur le plan infrastructure, économique et social, un lieu de rencontre des peuples et un havre de paix pour toutes les personnes victimes d'injustice (le cas des Mauritaniens en 1988 etc.)

      Aux membres du Chababoul Fayda, veuillez trouvez ici toutes les informations sur le Mouvement, la tariqa tidianya  et le Fayda: c'est un site internet enrichissant, plein de découvertes relatives aux differents Gamous annuels du Hadra Ibrahimyya et aux conferences religieuses, des activités et/ou tournées nationales du Chababoul Fayda, en éléments écrits, scripts (audios et vidéos) et en images (photos).

     Nous en faisons ainsi, un cadre priviligié de d'échanges, d'informations et de concertation entre les differents nous membres du Mouvement au Sénégal et partout dans le monde: c'est un lieu de dialogue qui  favorise le rapprochement et le raffermissement des liens de solidarité des Talibés BAYE.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------.

CHABABOUL FAYDA, UN BATAILLON DE 1603 SOLDATS
Un rempart contre le déséquilibre

mercredi 1er avril 2009

Seul mouvement d’autodéfense à disposer d’un récépissé, Chababoul Fayda est particulier en ce sens qu’il collabore étroitement avec la police kaolackoise.

La présence de mouvements d’autodéfense a des relents d’effet de mode dans les cercles religieux sénégalais. Au sein de toutes les confréries existe au moins une entité chargée de veiller au grain pour permettre le bon déroulement des Gamou, Magal, Ziarra…

A Kaolack, lors de la célébration de la naissance du prophète, le mouvement Chababoul Fayda, à côté de la dimension intellectuelle et spirituelle de Baye Niasse, paraissait la principale attraction de l’évènement. Un bataillon de 1603 soldats, tous en treillis noirs, marchant à pas cadencé, a défilé dans les rues de la capitale du Saloum. Un spectacle impressionnant ! Porté sur les fonds baptismaux par Baye Mbaye Niasse dit Mc, en 2003, Chababoul Fayda, comptait à l’origine 30 membres. Avec le temps, les rangs ont grossi, l’ampleur et la notoriété atteint des sommets jamais égalés.

A la différence des autres organisations d’auto-défense, Chababoul Fayda est reconnue par les pouvoirs publics qui lui ont délivré un récépissé en 2008. D’ailleurs, elle collabore régulièrement avec la police kaolackoise qui fait appel au service de ses hommes à chaque fois que de besoin. Conscient que le monopole de la sécurité revient à l’autorité publique, Baye Mbaye Niasse tire la pertinence de son initiative dans le fait que Médina Baye n’a jamais véritablement joui de l’assistance de l’Etat dans ce domaine. Il déplore d’ailleurs une différence de traitement entre les familles religieuses. « On n’a jamais obtenu 100 agents du Gmi pour le Gamou. Alors qu’ailleurs, ce sont des milliers de forces de l’ordre qui sont présentes. Fort de ce constat, j’ai mobilisé de jeunes talibés, à qui j’ai alloué des talky walky et un matériel de communication high-tech pour assurer la sécurité des pèlerins », confesse Mc. Recrutés puis formés dans les Îles du Saloum (sorte de service militaire), les « Chababoul » sont très bien appréciés par les disciples de Baye Niasse. « Ils ont facilité la tâche à la police. Sans brutalité ni excès, ils assistent, aident et orientent le public », témoigne un talibé. La collaboration d’après Baye Mbaye Niasse est faite de sorte qu’il n’existe aucun risque de friction avec la police.


 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site